Pardonnés pour pardonner (Matthieu 18.21-35)

Version audio

Si je vous dis : « Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons de légionnaires romains des camps retranchés de Babaorum, Aquarium, Laudanum et Petibonum ».

Continuer la lecture de « Pardonnés pour pardonner (Matthieu 18.21-35) »

Exclu mais restauré (Matthieu 8.1-4)

Version audio ici

Il y a quelques années, j’ai assisté à une rencontre avec des pasteurs et des responsables d’Églises de différentes unions d’Églises. On en est venu à discuter d’aide sociale et de témoignage de l’Évangile. À un moment donné, l’un des responsables a dit qu’il n’était pas favorable que l’on parle de l’Évangile aux personnes qui sont aidées. Il a dit : « il ne faut pas profiter de la position de faiblesse des gens que l’on aide pour leur présenter l’Évangile ».

Continuer la lecture de « Exclu mais restauré (Matthieu 8.1-4) »

Réjouissez-vous des insultes… ??? (Matthieu 5.1-12)

Design vector created by freepik – www.freepik.com

Version audio ici

À cette période de l’année, nous nous souhaitons un joyeux Noël et une bonne année. Nous souhaitons à nos connaissances de passer de bonnes fêtes et une bonne fin d’année. Nous présentons nos meilleurs vœux, malgré le contexte sanitaire compliqué.

Continuer la lecture de « Réjouissez-vous des insultes… ??? (Matthieu 5.1-12) »

Moitié moitié ? (Matthieu 19.13-30)

Le culte baptême du 25 octobre en entier, avec le témoignage d’Aina, version audio, ici !

Je – juste – quel – cela – lorsque – ne – que – moitié – mots – une -. En – juste – mot – deux, – avez – beaucoup – mal – me -. Ce – je – illustrer, – que – nous – les – à -, la – du -, c’est – si – n’avons – fait. En – cas, – résultat – quasiment – même.

Avez-vous bien compris ces phrases ? Rassurez-vous, c’était juste pour l’intro. Voici ce que je voulais dire :

Continuer la lecture de « Moitié moitié ? (Matthieu 19.13-30) »